DINER DE LA REPUBLIQUE – 9 DECEMBRE 2014

marianneLe Cercle de Nice, association loi 1901, réunit comme chaque année ses membres le 9 décembre pour fêter la République, au cours d’un Dîner-Débat.
Comme chaque année cette manifestation est suivi par un nombre important de participants.

DISCOURS DE RICHARD POGLIANO, PRESIDENT DU CERCLE DE NICE (extraits *)

Mes amis, je vous remercie d’être venu aussi nombreux.
Merci à tous les autres, membres du Cercle de Nice, nous sommes vraiment très nombreux…

IMG_5663

Ce soir, c’est une thématique un peu particulière…
Celle de la République…

Et je dois dire, qu’ici :
-        Au moment où la France est confrontée à une multitude de défis :
→ plans sociaux qui se multiplient, chômage, déficits, overdose fiscale, compétitivité, délocalisation, baisse du pouvoir d’achat, …
→ jeunes français qui partent à l’étranger pour le djihad, tentatives d’attentats terroristes, enlèvements de français à l’étranger,…
-        Au moment où les Partis politiques campent dans leurs tranchées respectives et que nos édiles perpétuent à l’envie leurs jeux de rôle, …
Il est quand même rassurant, dans un espace pacifié, un peu à part, un peu au-dessus de la mêlée, de pouvoir dialoguer autour de la République…

Car le « burn out » de notre société (celui qui rend plus de 75% des français pessimistes sur leur avenir) trahit en fait un besoin urgent de bâtir de nouvelles espérances, mais surtout un besoin urgent de retrouver le chemin des valeurs.
Parce que lorsqu’on perd les valeurs, c’est le « Vivre Ensemble » qui disparaît… petit à petit, comme peau de chagrin…
Quand on perd les valeurs, on perd le respect des valeurs…
On devient une société de droits… sans les devoirs !

Voilà pourquoi il faut dialoguer autour de la République…
Retrouver les valeurs de la République,
Des valeurs qui animent, qui régissent, vous le savez, le Cercle de Nice…
Retrouver les valeurs de la République,
Et, en particulier, une loi, celle de la Laïcité…
Et je voudrais commencer par cela.

I. LA LAICITE

1.-  Il est rare de célébrer une loi.
Notre ami Jean-Louis Borloo l’a fait, le premier, le 9 décembre 2010…
Et le Cercle de Nice la fête aussi depuis 4 ans…
Oui, il s’agit de fêter la loi de 1905, loi de Séparation de l’Eglise et de l’Etat, promulguée le 9 décembre 1905.

(suite des extraits en cours)

* seul le prononcé fait foi