Archives mensuelles : juin 2015

KRACH AU MOIS D’AOUT ?

Logo Krach au mois d'aoûtLe dossier Grec n’est toujours pas réglé. Ce mardi 30 juin, Athènes doit rembourser 1,5 milliards d’euros au FMI, et ne peut le faire. Sauf à ce que les pays européens interviennent une fois pour toute, et que Bruxelles ouvre de nouvelles lignes de crédit à la Grèce. Mais toutes ces incertitudes pèsent sur les marchés, qui anticipent déjà, et le plus souvent à la baisse. Lire la suite

FABLE 12 : CONTRE CEUX QUI ONT LE GOUT DIFFICILE (*)

Logo Fable 12Quand j’aurais en naissant reçu de Calliope
Les dons qu’à ses amants cette Muse a promis,
Je les consacrerais aux mensonges d’Esope :
Le mensonge et les vers de tout temps sont amis.
Mais je ne me crois pas si chéri du Parnasse
Que de savoir orner toutes ces fictions.
On peut donner du lustre à leurs inventions ;
On le peut, je l’essaie : un plus savant le fasse.
Cependant jusqu’ici d’un langage nouveau
J’ai fait parler le Loup et répondre l’Agneau.
J’ai passé plus avant : les Arbres et les Plantes
Sont devenus chez moi créatures parlantes.
Qui ne prendrait ceci pour un enchantement ? Lire la suite

UN PROJET QUI EN TUE UN AUTRE…

Logo Port HavreA la suite de ma dernière newsletter, de nombreuses réactions m’ont demandé quelques précisions sur mes propos, dans l’intitulé « Encore une erreur du gouvernement socialiste… ».

Le gouvernement avait à décider entre deux projets, celui de la création d’un canal Seine-Nord et celui du renforcement du port du Havre. Il a choisi la première option, au détriment de la seconde. Quand il aurait du, à mon sens, faire l’inverse ou, pourquoi pas, mettre les deux en chantier. Lire la suite

NICE : LES CLEFS DE LA RUPTURE (1)

 Logo Clef Rupture -1-   Nous avons la chance de vivre dans une ville à taille humaine. Même si elle est la cinquième de France. C’est le miracle de notre environnement.

Alors, ne perdons pas notre ville. Méfions-nous des projets, innovants ou pas, qui ne changeraient rien. Ou qui seraient contreproductifs. Restons sur l’essentiel. C’est déjà beaucoup, nous l’avons vu. Et, suffisant. Lire la suite